André Cooke

Photographe / Kayakiste / Randonneur

Archive of ‘Vie’ category

l’importance des objectifs


Le philosophe écossais Thomas Carlyle a écrit; Un homme sans but est comme un navire sans gouvernail.

Je crois fortement que cette notion de fixation d’objectifs peut s’appliquer dans n’importe quelle sphère de la vie; ils peuvent être en lien avec ma profession, ma famille, mes loisirs, ma santé, etc.  Je trouve qu’il est primordial de se fixer des buts pour se “challenger”, se réaliser et repousser ses limites. Quel est le but d’une vie si on n’a ni projet, ni objectif, ni aspect de notre quotidien que l’on veut atteindre ou améliorer?

La raison principale pour laquelle je me fixe des objectifs dans la vie est : pour l’estime de soi. Le fait d’accomplir des objectifs que l’on s’est fixés nous apporte une satisfaction personnelle et une estime de soi accrue.

Atteindre un but après l’autre est une excellente façon d’avancer sur le chemin vers le succès et la réussite. L’important est de se fixer des objectifs bons pour soi et de les atteindre de la bonne manière.

L’objectif doit être :

  1. clairement défini
  2. réalisable
    • Grand choix de randonnées pour tous les niveaux dans toutes les régions du Québec, avec des randonnées bien documentées sur BaliseQuebec ou sur wikiloc
  3. quantifiable, on doit savoir quand il est atteint
    • Suivi de mon progrès sur mon blogue

Je suis “super” fièr d’avoir accompli le niveau bronze du certificat du randonneur émérite de Rando-Québec, un gros Merci à ma compagne de randonnée et de vie Marie Champagne qui a aussi réussi ce défi et qui me pousse à être une meilleur personne.

 

Le retour à la vie quotidienne

Dans le monde académique, il y a un modèle qui définit 5 phases au voyage d’aventures ou vacances, la première phase est la planification et l’anticipation.

Les phases 2 et 4 sont l’allée et le retour. Faits correctement, ils peuvent devenir aussi importants que l’aventure ou la vacance elle-même.

La phase 3 est facile, c’est l’aventure ou vacance. A partir du moment où celle-ci rencontre nos attentes (sociales, physiques, émotionnelles et intellectuelles) on va assurément avoir un bon moment.

La phase 5 est la raison pour laquelle on achète des souvenirs, post sur Facebook, là où on élève les bons souvenirs au-dessus des mauvais (maringouins, pluie, etc). Cette phase de récollection (souvenir) est aussi la phase responsable de la planification des prochaines aventures à venir.

Personnellement, je rajouterais une sixième phase à toute cette histoire-là, les vacances, randonnées, sorties en kayak souvent offrent des sensations intenses, quasi “life-changing” qui souvent se terminent abruptement le lundi matin, avec le trafic de retour, le travail, les meetings ennuyants et le retour à la routine.

Une période aigre-douce, ou triste-content, content d’avoir surmonté les défis, élargi nos horizons, ‘’boosté’’ notre confiance et renforci nos amitiés (relations). Mais en même temps triste parce que c’est soudainement terminé.

Pour moi, j’ai réalisé que si ce n’est pas géré correctement, ça peut mener à un changement d’humeur, difficulté à se concentrer, fatigue, désir d’être seul, et une certaine difficulté à apprécier les activités qui me sont habituellement agréables. Un genre de “post trip blues”.

Comment je gère?? Eh bien, c’est relativement simple. Mon truc à moi : je range et je nettoie, je frotte, je plie, replace tout mon équipement, je fais des montages vidéo, travaille sur mes photos, écris des articles sur mon blogue, et en même temps que je range et organise mes trucs, je range mes souvenirs, ceux qui me connaissent ont pu remarquer que parfois j’étire ce moment, le plus possible, ça me permet de décompresser et en même temps je commence à planifier ma prochaine aventure.

Après quelques temps, tout se replace et redevient normal, du moins jusqu’au prochain voyage!

André Cooke